Convaincre de l’agilité dans son service – partie II

Journal de bord de Mr. Fox

Entrée n° 2 : Convaincre de l’agilité dans son service

J 33

 Fin de la formation. L’interne vient de partir et c’est l’excitation sur les projets futurs : on parle de tableaux géants, de post-it™ multicolores, de MOOC pour s’auto-former… Le soleil brille sur le service DSI.

Jour 40

Nous avons de nouveau relancé la machine agile : la routine se remet en place avec les Daily Scrum, les prises de parole … Une petite nouveauté cependant, puisque notre chef de BU voudrait en savoir plus sur le fonctionnement des méthodes agiles. Je dois partir en congés, mais je suis sûr que ça va bien se passer avec mes collègues. Qu’est ce qui pourrait arriver de mal franchement ?

Jour 48

Retour au QG, premier bilan de la semaine passée en « autonomie » de mon équipe : moins de participants, l’enthousiasme a quitté le navire pour rejoindre d’autres horizons. Je pose des questions et je demande ce qui ne va pas. On me répond qu’après discussions avec le haut commandement, il n’y a pas de projet pour le moment qui mérite d’être totalement effectué en agilité.

Cela paraît logique pour une entité comme celle-ci, composée d’une multitude d’autres petites sociétés qui se font un peu la guerre entre elles. Reste un seul espoir : lancer un projet en interne.

Jour 60

Toujours pas de projet en vue, le moral des troupes concernant les réunions est encore en baisse. De mon côté, je continue les formations en ligne, partage les infographies faciles à décrypter pour mes collègues. Nous sommes maintenant 5 à venir régulièrement aux points, mais la lassitude se fait sentir.

Jour 81

Enfin ! Après trois longues semaines de naufrage, nous trouvons la perle qui va redorer le blason de l’agilité : un projet en interne qui allie développement web et développement mobile. Je me mets à la tâche avec l’autre chef de projet junior sensible aux méthodes agiles, ainsi que nos deux développeurs. Tout se met en place, nous revenons régulièrement aux documents qui font office de « tutoriels » pour nos projets … Les journées passent vite.

Jour 88

Je prends un peu de recul après ce lancement de projet. Voici  le résultat de mes contemplations : nous avons un peu abandonné la communication de l’équipe que nous conféraient les techniques agiles, pour nous concentrer à 100% au projet qui nous tendait les bras. Je ne sais pas si c’est une bonne ou une mauvaise chose, c’est seulement un constat.

Jour 95

Après réunion avec les chefs de projet et notre manager, il a été décidé de laisser en tête du projet agile un seul de nous … et ce n’est pas moi. Fichtre, ça fait un peu un coup. Je continue de donner des coups de main de temps en temps, mais voici la nouvelle organisation : le senior de notre groupe s’occupe des dossiers très importants et risqués, le junior prend en charge quelques projets classiques en plus de celui sur le développement web/mobile, et moi je prends … tout le reste.

Jour 100

C’est fou comme les choses évoluent vite : hier j’étais un pionnier, un précurseur dans l’entreprise en matière d’agilité, mais maintenant je suis un observateur, un conseiller qu’on vient voir de temps à autre pour valider un point. Je pourrais faire autre chose, mais comment avec tout le travail qui arrive semaines après semaines ?

Le plus important c’est que l’équipe reste soudée comme elle l’a toujours été, alors j’attends. Peut-être que ma mission se trouve ailleurs maintenant. Peut-être que quelqu’un d’autre aura besoin de mes services, mais ça je ne le saurai que plus tard.

Fin.

Journal de M. Fox, agiliste débutant survivant.

top

Tous droits réservés.