UNE CULTURE PLUS QUE DES MÉTHODES

Face à la popularité de l’agilité, chacun est tenté de penser qu’elle s’oppose aux méthodologies plus traditionnelles comme le cycle en V. Dans une erreur d’interprétation, il est fréquent de croire que l’agilité est mieux que tout ce qui a précédé.

Ce serait tomber dans le buzz, limiter l’analyse et oublier que la popularité de l’agilité se justifie par son adaptation à l’incertitude qui caractérise notre époque. C’est ce que nous avions souhaité mettre en avant précédemmentici.

Les modèles dits classiques d’organisation et de conduite de projet ont évolué pour répondre aux contraintes de « time to market ». Innover en permanence, réduire les coûts, être le plus réactif possible sont autant d’impératif qui ont porté l’agilité. En impliquant au maximum le demandeur, en cherchant toujours à apporter le plus de valeur,  une trajectoire agile n’implique pas seulement des équipes de développement. L’illustration suivante permet de comprendre que le champ d’application de l’agilité s’étend bien au-delà de la gestion de projet ou de la production de solutions logicielles. C’est une évolution organisationnelle qui crée une chaîne de valeur en créant du lien entre tous les métiers.

 

 

Passé ce constat seulement, on peut s’intéresser aux formes de l’agilité dans un environnement de développement.

9 novembre 2018
top

Tous droits réservés.