MANAGER LA PERFORMANCE

Chez Extia, nos convictions peuvent être synthétisées en un credo simple : les employés d’abord, les clients ensuite. Nous pensons que lorsqu’une organisation prend soin de ses salariés, les responsabilise et encourage leur créativité, c’est en définitive le client qui en bénéficie. Ces croyances expliquent notre attachement au bien-être de nos collaborateurs.

De nombreux travaux de recherche valident l’impact du bien-être sur la performance. Ces dernières années par exemple, les publications de la Fabrique Spinoza – think-tank du bonheur citoyen – vont en ce sens. Au quotidien, pour manager la performance, nous retenons trois leviers que sont la confiance, les compétences et la motivation.

 

 

Pour qu’un collaborateur révèle son potentiel, il doit avant tout évoluer dans un climat de confiance –  c’est le point de départ d’une relation managériale performante. Si vous souhaitez apprendre à créer les conditions de la confiance, nous vous invitons à relire la section précédente.

Le second axe du triangle de la performance est la motivation. Comment motiver son collaborateur ? Comment maintenir son implication et son engagement ?

Ayant identifié l’origine humaine comme l’une des principales causes d’accidents et d’incidents, une grande compagnie aérienne a instauré il y a quelques années une “charte de non punition de l’erreur”. En encourageant les collaborateurs à exprimer sous anonymat leurs erreurs et à signaler tout dysfonctionnement, la compagnie s’est engagée à ne pas sanctionner les erreurs révélées et assumées. Le risque de sanction concerne les salariés qui n’auraient pas fait part de leurs erreurs.

Pour le dernier axe de montée en compétences, nous gardons à l’esprit la possibilité d’adapter son style de management à la situation, à la personne et à son degré d’autonomie comme nous l’avons présenté ici en début de parcours ou comme nous allons le voir dans notre prochaine séquence.

9 novembre 2018
top

Tous droits réservés.