Prendre des décisions collectivement avec les chapeaux de Bono

Second épisode sur la prise de décision. Tu peux relire notre premier article sur le sujet ici.
Aujourd’hui nous abordons une méthode pour aider l’équipe à avancer en prenant en compte tous les aspects d’une problématique : la méthode des Chapeaux de la réflexion.

Les Chapeaux de qui ?

Edward de Bono est Docteur en médecine et en philosophie et également Master en psychologie et en physiologie. Il a enseigné dans de nombreuses universités anglaises et américaines. Dès les années 1960, il popularise le concept de pensée parallèle qu’il a ensuite exploré dans de nombreux ouvrages sur les processus créatifs. Son plus connu, “Les six chapeaux de la réflexion” (Six Thinking Hats), propose une méthode simple qui nous invite à explorer collectivement et simultanément chaque dimension d’une situation avant de prendre une décision.

Le principe de la pensée parallèle

Pour comprendre le concept de la pensée parallèle (lateral thinking) par rapport à la pensée traditionnelle, Edward de Bono utilise l’image d’une belle et grande maison. Une personne se tient devant, une autre derrière et deux autres personnes de chaque côté. Ainsi chacune de ces personnes a sa propre vision de la maison, son point de vue qu’elle jugera comme le meilleur. Chacune d’entre-elles va défendre sa vision comme étant la vérité. Elles vont argumenter et tenter de prouver que les autres ont tort.

La pensée parallèle propose de rassembler ces quatre personnes et de faire le tour de la maison pour en découvrir chaque côté, de sorte que tout le groupe regarde dans la même direction en même temps.

Selon Edward de Bono, l’objectif principal de la pensée parallèle est d’obtenir des idées nouvelles, des idées inattendues, surprenantes. Pour rendre cela possible, le groupe doit modifier sa perception du monde, ne plus regarder qu’une seule face de la maison mais chacune d’entre-elles. C’est ainsi un moyen d’explorer des points de vue alternatifs.

“Nous devons réfléchir à « ce qui peut être » et non pas seulement à « ce qui est ».”
Edward de Bono

Ainsi la pensée parallèle nous invite à explorer collectivement et simultanément chaque facette d’une situation avant de prendre une décision.

Mais quelles directions regarder et à quel moment ?
C’est là que les chapeaux interviennent…

Les 6 chapeaux de la réflexion

Face à une problématique, Edward de Bono a listé 6 directions, 6 étapes pour nous aider à orienter notre pensée. Par souci de simplification, elles sont matérialisées par des chapeaux de couleur : blanc, rouge, noir, jaune, vert et bleu.

Chaque chapeau correspond à une direction à explorer :

Chapeau blanc
Le blanc est neutre et objectif. Le chapeau blanc se rapporte aux données et aux faits objectifs. Si deux informations ne concordent pas, elles sont simplement mises en parallèle, elles existent sans s’opposer.
Sous le chapeau blanc, les participants sont impartiaux, ils ne donnent ni interprétation ni opinion.

 

Chapeau rouge
Le rouge suggère le feu, la chaleur, les émotions. Le chapeau rouge donne le point de vue émotionnel. L’utilisation du chapeau rouge donne l’opportunité d’exprimer des sentiments, des émotions et des intuitions sans avoir besoin ni de les expliquer ni de les justifier.

 

Chapeau noir
Le noir est sombre et lugubre. Le chapeau noir souligne les risques et les faiblesses d’une idée. C’est peut être le plus utilisé car il invite à la prudence, il invite le groupe à éviter les décisions dangereuses, risquées ou non rentables.

 

Chapeau jaune
Le jaune est une couleur joyeuse et positive.
Le chapeau jaune est optimiste, il énonce les espoirs et les avantages. Le groupe va explorer tous les aspects positifs de la situation et rechercher de la valeur, là où de prime abord il n’y en aurait pas.

 

Chapeau vert
Le vert représente la croissance fertile. Le chapeau vert indique la créativité et les idées neuves. Le groupe explore des alternatives, des possibilités ou des améliorations. Il est utilisé pour surmonter les difficultés mises en avant par le chapeau noir.

 

Chapeau bleu
Le bleu est la couleur du ciel qui est au-dessus de toutes choses. Le chapeau bleu prend du recul. Il organise le processus de la réflexion. Il dirige aussi l’utilisation des autres chapeaux. Il est utilisé en début de session pour poser le cadre de la réflexion, déterminer les attentes et les objectifs. Il peut également être utilisé en fin de session pour faire le point sous forme de conclusion ou pour présenter les prochaines étapes.

Les chapeaux ne sont pas des cases de types de personnalité. Une personne n’est pas plus chapeau vert que chapeau noir. Même s’il est vrai que des personnes sont plus prudentes ou plus optimistes, plus analytiques ou plus spontanées, les chapeaux ne correspondent pas à des types de personnalité. Les chapeaux caractérisent notre manière de voir et d’appréhender le monde. Ils sont des pistes de réflexion et chacun doit savoir regarder dans toutes les directions.

Comment utiliser les chapeaux de la réflexion ?

La méthode des Chapeaux de Bono a l’énorme avantage de s’utiliser dans plusieurs situations. Elle peut être utilisée seul, pour réfléchir, faire le point sur une situation ou bien à plusieurs, comme méthode d’intelligence collective.

Lorsqu’elle est utilisée en groupe, tous les participants vont réfléchir en même temps sous le chapeau dont il est question. Puis s’exprimer un a un pour partager leurs idées. Comme les chapeaux ne représentent pas des types de personnalité, il est déconseillé de répartir les chapeaux comme des rôles. Il n’y a pas une personne qui va jouer l’optimiste chapeau jaune et une autre le créatif chapeau vert. Tout le monde explore chaque direction en même temps et va avec sa personnalité et ses expériences, avoir un point de vue pour chaque chapeau.

Lors d’une session de réflexion, là encore il y a beaucoup de manières de faire. En général, les chapeaux s’utilisent en séquence. Les participants vont successivement aborder la situation sous le prisme de chaque chapeau. L’ordre peut avoir son importance selon l’objectif de la session.
En voici quelques exemples :

Exploration / imaginer des idées inédites
Bleu : On pose la situation et la problématique
Blanc : Quels sont les faits et les données connues ?
Vert : Brainstorming d’idées
Noir : Les risques, les inconvénients, les menaces, les faiblesses
Jaune : Les forces, les opportunités, critiques constructives de chaque idée
Rouge : Quels sentiments, intuition provoque chaque idée ? Qu’est ce qui me fait envie ?
Bleu : Synthèse et plan d’action

Résolution de problèmes
Bleu : On pose la situation et la problématique
Jaune : Quel est le futur souhaitable ? Vers quoi souhaitons-nous aller ?
Blanc : Quels sont les faits actuels ?
Rouge : Quels sont les sentiments provoqués par la situation ?
Noir : Quels sont les risques, les dangers ?
Vert : Quelles sont les solutions pour éviter ces risques ?
Bleu : Synthèse et plan d’actions

Améliorer une idée ou une façon de faire 
Bleu : Quel est l’objectif, quelle est la situation ?
Blanc : Données et indicateurs de performance
Noir : Ce qui ne va pas avec l’idée actuelle
Jaune : Ce qui fonctionne avec l’idée actuelle
Rouge : Ce que l’instinct nous dit
Vert : Trouver de nouvelles idées
Bleu : Synthèse, évaluation des idées et plan d’action

Quelques conseils pour qu’une session se passe au mieux

  • Discipline
    Lorsque le groupe explore une dimension, il est important de bien garder le chapeau en question bien vissé sur sa tête ! Les chapeaux ne servent pas à décrire ce que les participants veulent dire. Ils indiquent la direction dans laquelle réfléchir.
  • Timing et distribution de la parole
    Gardez un timer sous les yeux pour distribuer la parole de manière équitable. Se limiter à 1 à 2 minutes de parole par personne et par chapeau permet de garder la session dynamique. Le chapeau bleu ne nécessite pas forcément la prise de parole de tout le groupe mais seulement du facilitateur ou l’organisateur de la session. Selon l’objectif de la session, le temps alloué à chaque chapeau peut aussi être différent.
  • Sécurité de chacun
    Pas de jugement qui viendrait censurer les participants.
  • Égalité
    Chaque idée, chaque remarque tant qu’elle est partagée sous le bon chapeau est entendable.

Les avantages de la méthode des chapeaux de la réflexion

  • Un cadre structuré : en séquence timeboxée, la réunion ne s’éparpille pas dans des argumentations et des digressions.
  • Poser le problème : s’il est difficile de jongler avec 6 balles en même temps, il devient plus simple de lancer une balle à la fois.
  • Permettre à chacun de s’exprimer sans se mettre en danger car chacun peut donner ses idées sous couvert du chapeau qui convient.
  • Aligner les équipes : nous pouvons avoir des avis différents, pour autant tout le monde regarde et travaille dans la même direction.

illustrations : icon8.fr

top

Tous droits réservés.